Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

JO 2012 - Fabian Cancellara espère prendre le départ du contre-la-montre des JO mercredi. Il a néanmoins souffert lors de l'entraînement de deux heures auquel il s'est astreint lundi après-midi.
Le Bernois de 31 ans a ressenti de fortes douleurs à l'épaule lors de cette sortie de 70 km, qui était sa première depuis samedi. Des ajustements sont donc nécessaires concernant sa position sur son vélo de contre-la-montre, a précisé Swiss Cycling dans un communiqué.
"La qualité du revêtement de la route est primordiale. Heureusement que je ne dois pas disputer Paris-Roubaix (réd: sur les pavés)", avait lâché le champion olympique 2008 de la spécialité lundi matin lors d'un point-presse très attendu organisé dans l'hôtel des cyclistes suisses.
"Je suis optimiste, sinon je serais déjà rentré à la maison. Mais c'est du 50-50 concernant ma participation", avait glissé Fabian Cancellara, dont la décision pourrait n'être prise que mercredi matin. Lorsqu'on lui demanda s'il prendrait le départ en n'étant pas à 100 % de ses possibilités, il se contenta d'ailleurs de hausser les épaules...
Samedi, Fabian Cancellara avait chuté à 15 km de l'arrivée de la course en ligne alors qu'il semblait sur le point de passer à l'attaque. Le Bernois avait déjà embrassé le bitume au Tour des Flandres le 1er avril, subissant alors une quadruple fracture de la clavicule. "La broche que l'on m'a posée a sans doute évité que je subisse une nouvelle fracture. J'ai pourtant cru que c'était à nouveau cassé", soulignait lundi le Bernois, qui souffre de contusions et d'un hématome.
"La douleur est encore bien présente, sur tout le flanc droit, surtout à l'épaule et à la clavicule. Cela va de mieux en mieux à chaque heure grâce aux anti-douleurs, à la glace qu'on applique et aux massages. Je dors également beaucoup. C'est très bien. Mais je ne fais rien lorsque je dors", poursuivait Spartacus, qui se réjouissait alors de remonter sur un vélo afin de savoir réellement où il en était.
"Ce qui est certain, c'est que la condition est là. Mon grand défi est de retrouver la santé afin d'avoir une chance de briller. Je veux oublier la douleur. Le plus important sera d'être prêt mentalement. La situation est difficile, mais cela pourrait être pire. Je serai d'autant plus motivé si tout se passe bien", lâchait-il.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS