Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé vendredi qu'elle n'autorisait plus l'utilisation de l'Avastin du groupe bâlois Roche pour traiter les cancers avancés du sein. Cet anti-cancéreux s'est révélé inefficace et risqué pour ce type de cancers.

L'Avastin reste autorisé pour le traitement de certains types de cancer du colon, du poumon, du rein et du cerveau, a précisé la FDA dans un communiqué.

"Les femmes qui prennent de l'Avastin pour traiter un cancer du sein métastasé s'exposent à des effets secondaires mettant potentiellement en danger leur vie", déclare la Dr Margaret Hamburg, directrice de la FDA dans un communiqué.

Pour Mme Hamburg, "aucune preuve d'efficacité de cet anti-cancéreux pour retarder la croissance de la tumeur" des patients ou pour "prolonger leur vie" ne justifie que ce risque soit pris.

Pas une surprise

La décision de la FDA n'est pas une surprise: un comité d'experts indépendants qu'elle avait consulté s'était prononcé fin juin à l'unanimité contre le maintien sur le marché de l'Avastin pour le cancer du sein.

Le comité avait souligné que deux études cliniques sur l'Avastin avaient montré que ce médicament ne présentait aucune efficacité pour traiter un tel cancer et provoquait des effets secondaires graves.

ATS