Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La co-présentatrice d'une émission de radio australienne au centre du scandale du canular royal en Grande-Bretagne est venue s'expliquer lundi à la télévision sur la tragédie. En larmes, elle a évoqué la famille de l'infirmière décédée.

"Je n'arrête pas d'y penser", a déclaré Mel Greig à propos de la mort de l'infirmière qui avait passé mardi dernier l'appel des plaisantins à une collègue du service de l'hôpital King Edouard VII où se trouvait Kate, l'épouse du prince William.

Jacintha Saldanha, 46 ans et mère de deux enfants, a été retrouvée morte quelques jours plus tard, un suicide selon la presse britannique. Les résultats de l'autopsie devraient être rendus publics cette semaine, peut-être dès ce lundi, a indiqué une porte-parole de la police.

"Ma première question a été de savoir si elle était mère de famille. J'espère qu'ils sont OK, vraiment", a-t-elle confié pour la première fois depuis les événements. Dans une interview à une chaîne concurrente, Nine Network, Greig a ajouté: "Je me suis dit que j'aurais simplement voulu leur tendre les bras, les étreindre fort et leur dire pardon".

Critique de Cameron

L'hôpital londonien victime du canular, a assuré n'avoir eu aucun contact avec la radio après cet incident. Le directeur général de Southern Cross Austereo, le groupe propriétaire de la radio 2Day FM pour laquelle travaillent les deux présentateurs, avait déclaré peu auparavant que la radio avait tenté de joindre cinq fois l'hôpital pour discuter de l'enregistrement du canular avant qu'il ne soit diffusé.

Southern Cross, après avoir indiqué souhaiter revoir ses procédures de diffusion, a décidé de proscrire jusqu'à nouvel ordre tous les canulars de ce genre de ces antennes. La radio a également supprimé l'émission au coeur de la polémique.

De son côté, le Premier ministre britannique David Cameron a considéré lundi comme une "tragédie absolue" le décès - qu'il a qualifié de "suicide" - de l'infirmière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS