Toute l'actu en bref

Les Vénézuéliens sont privés d'environ 85% de la gamme des médicaments, devenus inabordables (archives).

KEYSTONE/AP/ARIANA CUBILLOS

(sda-ats)

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé vendredi avoir demandé aux Nations unies de l'aider à remédier aux pénuries de médicaments dans son pays. Elles se sont aggravées au fil de la grave crise économique que traverse ce pays producteur de pétrole.

La fédération pharmaceutique vénézuélienne estime que les Vénézuéliens sont privés d'environ 85% de la gamme des médicaments. Dans un contexte d'inflation à trois chiffres, doublé d'un modèle économique dirigiste, de nombreux médicaments allant de simples anti-inflammatoires aux traitements de chimiothérapie sont devenus inabordables pour la plupart des Vénézuéliens.

Le président socialiste n'a pas précisé le type d'aide demandée aux Nations Unis, mais a souligné que l'organisation connaissait l'industrie pharmaceutique. "Je leur ai demandé leur soutien pour continuer à faire des progrès permanents dans la régularisation des médicaments pour les hôpitaux", a-t-il dit.

Dans la journée de vendredi, M. Maduro a rencontré Jessica Faieta, l'administratrice adjointe et directrice du programme des Nations unies pour le développement dans la région, selon la télévision nationale.

ATS

 Toute l'actu en bref