Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Oslo - Un Kurde irakien en détention provisoire en Norvège a avoué avoir projeté une attaque visant le journal danois Jyllands-Posten, a annoncé l'Agence de sécurité de la police norvégienne (PST). Ce journal est la cible de menaces islamistes depuis la publication de caricatures de Mahomet en 2005.
"Nous avons recueilli une confession portant sur des projets d'attaque terroriste", a déclaré mardi à l'AFP une porte-parole de l'Agence de sécurité de la police norvégienne (PST), Siv Alsen. "Tout indique que la cible était le journal Jyllands-Posten au Danemark", a-t-elle ajouté.
Toujours selon elle, les aveux émanent de Shawan Sadek Saeed Bujak, un Kurde irakien de 37 ans établi en Norvège depuis 1999. L'homme avait été arrêté le 8 juillet en Allemagne. Ses deux complices présumés, un Norvégien de 39 ans d'origine ouïghour, et un Ouzbek de 31 ans, avaient été arrêtés le même jour près d'Oslo.
La PST soupçonne les trois hommes d'avoir préparé une attaque contre une cible que la police pensait jusqu'à présent être en Norvège. Selon les enquêteurs, le groupe a tenté de se doter des composants nécessaires à la fabrication d'explosifs, dont du peroxyde d'hydrogène auquel les policiers ont subrepticement substitué un liquide inoffensif.
Les services de renseignements de la police danoise (PET) ont de leur côté indiqué "pouvoir confirmer les révélations" de leurs collègues norvégiens.
Depuis la publication de douze caricatures du prophète Mahomet qui avait provoqué de violentes manifestations dans le monde musulman, le quotidien, ses responsables et les auteurs des dessins ont été dans le collimateur des islamistes.
En janvier, l'auteur de la caricature la plus controversée, Kurt Westergaard a échappé in extremis à un Somalien qui s'était introduit à son domicile armé d'une hache et d'un couteau.
Depuis son agression, Kurt Westergaard, 75 ans, vit ainsi sous protection policière rapprochée. Le journal, lui, s'est retranché derrière une haute clôture surplombée de caméras de surveillance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS