Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Caritas Neuchâtel organise désormais des prestations d'accompagnement pour les personnes en fin de vie. L'institution a présenté la structure reposant sur le bénévolat destinée à soutenir les personnes dont l'espérance de vie est réduite irrémédiablement.
Des groupes compétents ont contacté Caritas Neuchâtel en 2007 pour une participation de l'institution aux activités d'accompagnement des personnes en fin de vie, a indiqué Hubert Péquignot, directeur de l'antenne neuchâteloise. Selon lui, une quarantaine de bénévoles vont être formés dans ce domaine.
L'accompagnement en fin de vie correspond à une activité de réseau orientée vers les soins palliatifs, a précisé de son côté Jacques Wacker, médecin-conseil de Caritas. La structure opérationnelle inclut le malade, sa famille, son médecin, les établissements hospitaliers, les homes et les bénévoles.
Selon Jacques Wacker, la médecine palliative repose sur des soins actifs prodigués à des personnes confrontées à la douleur physique, à l'angoisse et à la peur. Les interventions s'exercent dans le respect de la fin de vie, appréhendée comme un phénomène normal. Elles ne correspondent en aucun cas à une aide au suicide.
L'accompagnement de la fin de vie consiste à assumer une présence discrète et une écoute apaisante auprès des personnes confrontées à la mort, a indiqué pour sa part Laurence Chapuis, responsable de la formation des bénévoles. L'activité s'exerce dans le respect des convictions et des sentiments du mourant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS