Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice allemande refuse une extradition de Carles Puigdemont pour rébellion (archives).

KEYSTONE/AP FILES/VIRGINIA MAYO

(sda-ats)

La justice allemande a annoncé jeudi soir la remise en liberté sous contrôle judiciaire de l'ex-président catalan Carles Puigdemont. Elle estime qu'une éventuelle extradition vers l'Espagne ne pourrait se faire qu'au motif de détournement de fonds publics.

Le tribunal compétent du Schleswig-Holstein, où l'indépendantiste est incarcéré, a estimé dans un communiqué que les faits de rébellion qui lui sont reprochés par la justice espagnole dans le mandat d'arrêt européen ne pouvaient être retenus au regard du droit allemand.

Seules les accusations de détournement de fonds publics, en lien avec l'organisation du référendum d'indépendance de la Catalogne en octobre, peuvent constituer un motif de remise à l'Espagne, a jugé la Cour. Mais ils ne justifient pas en soi un maintien en détention. Carles Puigdemont peut recouvrer la liberté moyennant le versement d'une caution de 75'000 euros.

L'ancien président catalan, destitué par Madrid après la vaine déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne le 27 octobre, a été interpellé fin mars dans le nord de l'Allemagne, alors qu'il rentrait à Bruxelles après une visite en Finlande. Il est détenu depuis à Neumünster.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS