Toute l'actu en bref

Le Dakar 2017 est impitoyable pour les favoris. Après Nasser Al-Attiyah, c'est au tour de Carlos Sainz de devoir renoncer.

L'Espagnol Carlos Sainz (Peugeot), vainqueur en 2010 et parmi les prétendants à la victoire cette année, a abandonné dans la nuit de jeudi à vendredi en Bolivie. Il a subi un accident qui a endommagé son véhicule, a annoncé son équipe.

Parti en tonneaux "à cinq kilomètres de l'arrivée de la spéciale 4 entre San Salvador de Jujuy et Tupiza", Sainz, deuxième abandon de marque après celui du Qatari Nasser Al-Attiyah, avait réussi à rejoindre le bivouac, mais "il s'avère que la somme de travail nécessaire ne peut être menée dans le temps imparti", a indiqué Peugeot Sport dans un communiqué.

"Je suis évidemment très déçu de cet abandon. Nous avions un très bon rythme depuis le début du rallye au volant de la Peugeot 3008 DKR. Je regrette de ne pas pouvoir concrétiser davantage ce potentiel", a expliqué Sainz, également double champion du monde WRC des rallyes (1990 et 1992). Son fils, Carlos Sainz Jr, pilote en formule 1 chez Toro Rosso.

Au moment de l'accident, Sainz (54 ans) occupait la troisième place provisoire de la spéciale longue de 416 kilomètres à un peu plus de 7 minutes de son coéquipier chez Peugeot, le Français Cyril Despres.

Il a repris la route après plus de deux heures d'immobilisation, pour terminer la spéciale avec 2h19 de retard sur Despres, abandonnant toute chance de bien figurer au classement général.

ATS

 Toute l'actu en bref