Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Carlsberg, en difficulté en Russie, a annoncé mercredi une restructuration comprenant la suppression de 2000 emplois de cadres. Cette mesure ne concerne pas la société argovienne Feldschlösschen, en main du brasseur danois.

Le groupe Carlsberg, estimant que "l'évolution des bénéfices ces dernières années n'a pas été satisfaisante", a passé une lourde provision, de près de 10 milliards de couronnes danoises (1,45 milliard de francs), qui a enfoncé dans le rouge son résultat au troisième trimestre.

"Au total, nous allons réduire nos effectifs dans l'encadrement d'environ 2000 salariés, ce qui correspond à 15%, dont 1300 ont déjà été prévenus", a indiqué Carlsberg dans un communiqué. Trois marchés sont visés en priorité: la Russie, avec des coûts de 5 milliards de couronnes, la Chine (4 milliards) et le Royaume-Uni (600 millions).

Difficultés en Russie

En Russie, où il est numéro un avec sa filiale Baltika, Carlsberg estime que "les profondes difficultés sur le marché vont persister pendant les quelques années à venir". Les livraisons ont chuté de 18% sur un an au troisième trimestre, dans un contexte de déstockage.

En Chine, alors que le groupe est surtout présent dans l'Ouest, les marques nationales vendues dans l'Est plus urbanisé n'ont pas eu autant de succès que prévu, contrairement à Tuborg, marque danoise. En Grande-Bretagne, Carlsberg déplore une détérioration de sa rentabilité "du fait des difficultés du marché" et de la rupture du contrat avec le distributeur Tesco.

Au troisième trimestre, la perte nette de Carlsberg s'est élevée à 4,45 milliards de couronnes (648 millions de francs), contre un bénéfice de 2,10 milliards un an auparavant. Malgré la crise des marchés russe et ukrainien, le chiffre d'affaires a augmenté de 1% à 18,30 milliards de couronnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS