Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les fêtards bernois ne se sont pas laissé intimider par la pluie.

Therese Hänni, ats

(sda-ats)

Malgré une météo maussade, des milliers de fêtards ont suivi samedi le cortège du carnaval de Berne. Une cinquantaine de fanfares ont déambulé dans les rues de la vieille ville, jusque sur la Place fédérale.

Le nombre d'ensembles bernois de "guggenmusik" a baissé ces dernières années. Mais le cortège a lui grandi, car on y trouve désormais plus de groupes venus d'autres cantons.

Le carnaval bernois a commencé jeudi, avec le réveil de "l'ours du carnaval", sorti de son sommeil hivernal. Il est rarement sur pattes si tôt dans l'année, et cela n'est pas resté sans conséquence. Le cortège des enfants, vendredi, s'est lui aussi déroulé sous de grosses gouttes de pluie.

Samedi, les bouffons du carnaval n'ont pas connu une météo beaucoup plus avenante. Le grand cortège a été arrosé par la pluie. Les festivités se terminent dans la nuit de samedi à dimanche dans les restaurants de la vieille ville et dans ses ruelles.

Après celui de Bâle et de Lucerne, le carnaval de Berne est le 3e plus grand de Suisse. Ses premières traces remontent au début du 15e siècle, mais la Réforme ne lui était par la suite guère favorable. Plusieurs tentatives de le rétablir ont échoué et la tradition n'a finalement été ressuscitée qu'à partir de 1982.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS