Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Coup double pour Caroline Wozniacki à Melbourne: la Danoise a cueilli son premier titre du Grand Chelem pour redevenir no 1 mondiale six ans après avoir abandonné son trône.

A Melbourne, Caroline Wozniacki a enlevé la finale des "miraculées" face à Simona Halep. Contrainte de sauver deux balles de match lors de son deuxième tour contre la Croate Jana Fett - elle avait été menée 5-1 40-15 au troisième set -, la Danoise a battu 7-6 (7/2) 3-6 6-4 après 2h50' de jeu Simona Halep qui avait été à un point de la défaite face à l'Américaine Lauren Davis au troisième tour et devant Angelique Kerber jeudi en demi-finale.

Première Danoise à enlever un titre majeur, Caroline Wozniacki a forcé la décision grâce à l'excellence de son jeu de défense. L'avant-dernier point de cette rencontre riche en rebondissements fut le meilleur exemple de cette faculté chez Wozniacki de gagner des échanges qu'elle aurait dû perdre mille fois.

Plus entreprenante, Simona Halep s'est finalement cassée les dents devant le "mur" adverse. Longtemps dans les cordes, la Roumaine pensait bien toucher le Graal - ce premier titre du Grand Chelem qu'elle recherchait après ses deux finales perdues à Roland-Garros - lorsqu'elle a mené 4-3 service à suivre dans l'ultime manche. Touchée au genou gauche, Caroline Wozniacki semblait alors avoir match perdu. Mais c'était sans compter sans ce souffle inépuisable, sans cet orgueil aussi et cette emprise physique indéniable qui lui ont permis de décrocher la lune dans le ciel du Victoria.

Battue en deux sets par Kim Clijsters et Serena Williams lors de ses deux finales de l'US Open en 2009 et en 2014, Caroline Wozniacki a dû attendre son 43e tournoi en Grand Chelem pour enlever son premier titre majeur. Seules Flavia Pennetta (49), Marion Bartoli (47) et Jana Novotna (45) ont dû patienter plus longtemps que Caroline Wozniacki qui n'occupait plus que le... 74e rang mondial il y a une année et demie. A 27 ans, elle a couronné à Melbourne ce retour au premier plan amorcé l'an dernier. En 2017, elle a tout d'abord perdu six finales avant de remporter les titres à Tokyo et au Masters de Singapour. Sa place de no 1 mondiale aujourd'hui ne souffre aucune discussion.

Il n'aura donc manqué que deux jeux à Simona Halep pour être enfin couronnée. La Roumaine a laissé trop de plume jeudi lors de son superbe bras de fer contre Kerber. Lors de cette finale, elle a demandé un temps mort dans le deuxième set pour que l'on prenne sa tension. Elle savait que ses forces allaient l'abandonner. Devant cette certitude, elle a trouvé le relâchement dans ses frappes qui a bien failli lui donner la victoire. Sa "malchance" fut d'affronter la seule joueuse au monde qui vous oblige sur pratiquement chaque échange à jouer un coup de plus.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS