Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quel rôle a joué la société de conseil KPMG dans le scandale au sein de CarPostal? L'ASR suit l'affaire (archives).

KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA BELLA

(sda-ats)

Un nouvel acteur entre en jeu après les révélations de manipulations comptables chez CarPostal. L'Autorité fédérale de surveillance en matière de révision (ASR) suit l'affaire et en particulier le rôle du cabinet de conseil KPMG.

L'ASR n'est pas restée inactive dans le scandale qui secoue CarPostal. Son directeur, Frank Schneider a confirmé samedi à l'ats une information en ce sens parue dans la Schweiz am Wochenende et la Südostschweiz am Wochenende.

L'organe de surveillance n'a pas engagé de procédure contre la société de conseil ni contre ses employés, mais elle "suit attentivement le débat public à ce sujet", écrit M. Schneider. KPMG s'occupe de vérifier les comptes du géant jaune depuis des années.

L'examen de la situation sera vraisemblablement effectué en coordination avec l'OFT. L'ASR a pris connaissance du rapport de révision de l'Office fédéral des transports (OFT) du 1er février sur la facturation des services entre les filiales de CarPostal, précise le directeur.

Restructuration en filiales

Les travaux préparatoires pour la restructuration juridique de CarPostal en filiales ont été accompagnés par le cabinet de conseil KPMG. Le but était de mettre en place une procédure systématique pour la gestion des bénéfices issus des domaines subventionnés. Durant ces travaux, KPMG n'a jamais attiré l'attention sur l'illégalité de cette pratique comptable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS