Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cassis verrait bien l'élection de deux femmes au gouvernement

Pour Ignazio Cassis, un organe décisionnel fonctionne mieux s'il y a un équilibre entre hommes et femmes (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis se dit "absolument" favorable à l'élection de deux femmes au Conseil fédéral, en remplacement de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann, qui se retirent à la fin de l'année. Quatre femmes, trois PDC et une PLR, sont en lice.

"En général, dans tous les organes décisionnels, il vaut mieux avoir un équilibre entre hommes et femmes", explique le ministre des affaires étrangères dans un entretien diffusé par Le Matin Dimanche. Mais il remarque que c'est au Parlement fédéral de décider. "Je suis bien placé pour savoir que le sexe n'est pas le seul critère qui compte".

Changer de département après l'élection de deux nouveaux conseillers fédéraux serait une "frustration" pour le PLR de 57 ans. "J'ai tellement investi durant cette année, en matière d'émotions, de réflexions, de stratégies", que "quitter la baraque maintenant serait un signal terrible pour mes collaborateurs", souligne-t-il.

Sept candidats

Quatre politiciens sont en lice pour succéder à la ministre des transports, Doris Leuthard (PDC). Il s'agit des conseillères nationales Viola Amherd (VS) et Elisabeth Schneider-Schneiter (BL), le sénateur Peter Hegglin (ZG) ainsi que la ministre uranaise Heidi Z'graggen. Le groupe parlementaire PDC décidera le 16 novembre du nombre de candidats qu'il proposera à l'Assemblée fédérale.

Du côté PLR, trois prétendants sont candidats à la succession de Johann Schneider-Ammann: la présidente du Conseil des Etats, la St-Galloise Karin Keller-Sutter, le président du gouvernement schaffhousois Christian Amsler et Hans Wicki le conseiller aux Etats nidwaldien.

Le PLR se réunira le 9 novembre et transmettra sa recommandation au groupe parlementaire. Ce dernier procédera le 16 novembre à la nomination officielle des candidats, qui seront proposés à l'Assemblée fédérale. Celle-ci aura le dernier mot le 5 décembre.

La succession de Doris Leuthard sera réglée en premier en raison de son ancienneté.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.