Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parlement catalan était sous bonne garde mardi matin.

KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ

(sda-ats)

Le président du parlement catalan a décidé mardi de repousser la session d'investiture de l'indépendantiste Carles Puigdemont. Il l'a toutefois défendue, assurant que le dirigeant déchu avait tous les droits d'être investi.

"La séance plénière d'aujourd'hui (...) est retardée", a déclaré Roger Torrent, sans préciser de date. Il a accusé la Cour constitutionnelle, qui a interdit une investiture de M. Puigdemont sans autorisation judiciaire, de "violer les droits de millions de Catalans".

Selon le journal El Periodico, il semble que M. Puigdemont soit toujours à Bruxelles, où il s'est installé en octobre. Il risque d'être immédiatement arrêté s'il rentrait en Espagne, comme avant lui son ancien vice-président Oriol Junqueras.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS