Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des images amateur spectaculaires avaient montré l'appareil en train de perdre de l'altitude et de dévisser, puis heurter une autoroute et plonger dans une rivière (archives).

KEYSTONE/EPA TVBS TAIWAN FILE

(sda-ats)

Une panne de moteur et des erreurs des pilotes sont responsables de l'accident d'un avion de la TransAsia qui avait plongé dans une rivière de Taïwan en 2015, selon les conclusions d'une enquête annoncées jeudi. La catastrophe avait fait 43 morts.

Le vol GE235 de la compagnie taïwanaise s'était écrasé le 4 février 2015 peu après son décollage de l'aéroport Songshan de Taipei, avec 53 passagers et cinq membres d'équipage à bord. Seules quinze personnes ont survécu.

Le décryptage des boîtes noires de l'ATR 72-600 à turbopropulseur avait permis de révéler en juillet 2015 que quelques secondes avant l'accident, le pilote avait déclaré: "oh, j'ai tiré sur la mauvaise manette", d'après un rapport d'étape du Conseil de sécurité de l'aviation civile.

Procédures d'urgence pas appliquées

Le Conseil a rendu public jeudi son rapport définitif, plus détaillé, qui conclut que l'accident "a été le résultat de plusieurs facteurs, qui ont culminé par une perte de contrôle due à un décrochage".

Un des moteurs ne fonctionnait pas bien peu après le décollage, selon le rapport. "Le personnel naviguant n'a pas appliqué les procédures d'urgence pour identifier le problème et mettre en oeuvre les actions correctrices", ajoute-t-il.

En conséquence, le pilote a coupé le mauvais moteur. Ce pilote avait précédemment raté un test de panne de moteur sur simulateur, avant de le réussir lors de sa seconde tentative.

Des images amateur spectaculaires avaient montré l'appareil en train de perdre de l'altitude et de dévisser, puis heurter une autoroute et plonger dans une rivière.

ATS