Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les catastrophes naturelles ont coûté cher aux établissements cantonaux d'assurance l'an dernier. Elles ont engendré des dommages pour 428,5 millions de francs, soit le troisième montant le plus élevé enregistré ces dernières années.
Le changement climatique va à l'avenir favoriser l'apparition de dommages élevés à extrêmes causés par les éléments naturels, indiquent les 19 établissements cantonaux d'assurance dans un communiqué.
Le 23 juillet 2009, un orage de grêle s'était abattu sur une bonne partie de la Suisse, touchant surtout le canton de Fribourg. Outre les bâtiments, il avait endommagé les cultures, les vignes et les voitures. La facture avait dépassé les 400 millions de francs, pour les assureurs tant cantonaux que privés.
En 1999, l'année de l'ouragan Lothar, les établissements cantonaux d'assurance avaient déboursé plus d'un milliard de francs, selon les statistiques publiées sur leur site internet. En 2005, les dommages s'étaient montés à plus de 800 millions de francs en raison d'inondations durant l'été.
Les dommages causés par les incendies ont en revanche diminué au cours des 50 dernières années, souligne le communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS