Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au deuxième trimestre, le bénéfice net de Caterpillar a plus que doublé sur un an à 1,71 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 2,97 dollars, supérieur aux 2,73 dollars attendus en moyenne par les analystes (archives).

KEYSTONE/AP/RICHARD DREW

(sda-ats)

Caterpillar a relevé lundi sa prévision annuelle, expliquant qu'une hausse des prix de ses engins de chantier et de construction allait neutraliser l'envol des cours de l'acier conséquence de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux.

Le groupe américain prévoit de dégager un bénéfice par action ajusté de coûts de restructuration, référence des marchés américains, compris entre 11 et 12 dollars, contre de 10,25 à 11,25 dollars auparavant. Les marchés anticipent, eux, seulement 10,87 dollars.

Cet optimisme repose sur une croissance continue de l'économie mondiale, qui se matérialise par un carnet de commandes solide, évalué à 17,7 milliards de dollars à fin juin, soit 2,9 milliards de plus comparé à la même période un an plus tôt.

La croissance économique incite les entreprises, en particulier en Chine et dans d'autres pays émergents, à investir et à augmenter leurs dépenses pour les engins de construction et de BTP.

Forte demande

"Dans les secteurs énergétique et minier, l'entreprise a observé une forte demande et continue de recevoir des commandes pour des livraisons en 2019", souligne Caterpillar, un optimisme tranchant avec les mises en garde de ses dirigeants en avril.

"Nous nous attendons à ce que l'acier soit un vent contraire pendant toute l'année", avait averti le directeur financier, Bradley Halverson, lors d'une conférence téléphonique de présentation des résultats du premier trimestre aux analystes.

Les cours de l'acier ont augmenté suite à la décision en mars de l'administration Trump d'imposer des taxes supplémentaires de 25% sur les importations chinoises, étendues en juin sur l'acier européen, canadien et mexicain. Ces pays ont à leur tour riposté en prenant des mesures similaires.

"Le coût des tarifs (douaniers) imposés récemment a été d'environ 100 à 200 millions de dollars et l'entreprise s'attend à des perturbations pour sa chaîne d'approvisionnement, dont une hausse des coûts de fret", développe lundi Caterpillar.

Augmentations de prix

"Toutefois, la société entend neutraliser ces problèmes en augmentant ses prix (...) et en maîtrisant ses frais généraux", poursuit le groupe. Caterpillar, présent sur quasiment tous les continents, est un des baromètres de la santé de l'économie mondiale, ce qui rend la société, ainsi que les autres multinationales du secteur industriel, vulnérables aux mesures protectionnistes et à tout spectre de guerre commerciale.

Au deuxième trimestre, le bénéfice net a plus que doublé sur un an à 1,71 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté de 2,97 dollars, supérieur aux 2,73 dollars attendus en moyenne par les analystes. C'est "un bénéfice trimestriel record", s'est félicité le PDG Jim Umpleby, cité dans le communiqué.

Le chiffre d'affaires a progressé de 23,65% à 14 milliards de dollars, meilleur que les 13,88 milliards anticipés. A Wall Street, le titre gagnait 3,25% dans les échanges électroniques de pré-séance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS