Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des travaux à la cathédrale St-Nicolas à Fribourg ont permis de mettre au jour une peinture murale d'exception datant de 1300-1350. Elle représente Abraham recueillant les âmes des Elus dans son manteau. L'oeuvre peut être admirée par le public jusqu'au 7 avril.

La peinture a été découverte lors du démontage d'un bardage de planches du revers du retable de l'autel de la Nativité, a indiqué mercredi la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions (DAEC) du canton de Fribourg. Aucune oeuvre d'une telle qualité n'a été jusqu'alors trouvée dans la région.

Le décor s'apparente à une tapisserie fixée au mur et occupe toute la largeur du mur de chevet. Il représente une scène à plusieurs personnages parmi lesquels on reconnaît l'enfant Jésus porté par saint Christophe.

Restauration

Y figure aussi un évêque qui pourrait être saint Nicolas offrant à trois filles pauvres des boules d'or. Celles-ci symbolisent des bourses pleines de pièces d'argent qui, selon la légende, auraient été remises par le saint à leur père, lequel ne pouvait pas fournir une dot de mariage à ses filles et envisageait de les livrer à la prostitution.

La restauration des bas-côtés et des chapelles latérales de la cathédrale a débuté en 2003 et est en voie d'achèvement. Le 8 avril, l'oeuvre découverte sera à nouveau cachée lors de la remise en place du tableau devant l'autel.

ATS