Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le préposé valaisan à la protection des données n'est pas habilité à traiter la dénonciation déposée après le caviardage raté de l'ordonnance de classement de Dick Marty. Il l'a annoncé jeudi dans un communiqué.

Sébastien Fanti, préposé valaisan à la protection des données et à la transparence, se déclare incompétent pour traiter de cette problématique de caviardage. Les fichiers relevant notamment de la police judiciaire et des tribunaux ne sont en effet pas soumis aux dispositions sur la protection des données de la loi sur l'information au public, la protection des données et l'archivage (LIPDA).

Le procureur extraordinaire Dick Marty avait caviardé une partie de l'ordonnance de classement pour "préserver le secret fiscal d'une tierce personne, non partie à la procédure". Mais en quelques clics, le caviardage pouvait être contourné.

Sébastien Fanti avait alors été saisi d'une dénonciation pour violation de la LIPDA. Selon lui, Dick Marty a "commis une négligence". Son intention de préserver le secret fiscal ne s'est pas "matérialisé par un caviardage pérenne en raison d'une déficience informatique, dont il n'avait pas connaissance".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS