Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pékin - La Chine, qui dispose de la plus grande population d'internautes au monde (400 millions de personnes), a défendu son droit de censurer l'internet au nom de la sécurité de l'Etat. Elle a appelé les étrangers à respecter sa "Grande muraille" informatique.
Le gouvernement chinois a publié un Livre blanc consacré à sa politique de l'internet, quelque mois après l'affaire Google. Celle-ci avait été déclenchée par la décision du groupe américain de transférer son moteur de recherches vers Hong Kong afin de ne plus céder à la censure des autorités.
La Chine censure lourdement l'internet sur lequel elle exerce une surveillance étroite, l'expurgeant notamment des contenus politiques ou pornographiques.
Plusieurs organisations, comme le Comité de protection des journalistes ou Reporters sans frontières, ont placé le pays sur la liste des pires ennemis de l'internet. Elles l'accusent d'avoir emprisonné des internautes notamment pour avoir diffusé des textes critiques envers les autorités.
Le mois dernier, la commissaire européenne à la société numérique, Neelie Kroes, avait jugé que cette censure devrait être discutée dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce. La "Grande Muraille" est une question commerciale "dans le sens où elle représente une barrière réelle pour la communication", avait-elle dit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS