Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de cent baleines bélugas, une espèce protégée, sont piégées par la banquise en mer de Béring, a indiqué mercredi la région de Tchoukotka, au nord-est de la Russie. Les autorités appellent le gouvernement à dérouter un brise-glace pour venir en aide à ces cétacés en danger de mort.

La région se trouve à environ 300 km des côtes de l'Alaska et à quelque 6000 km à l'Est de Moscou. Cette région russe au climat hostile est parmi les plus difficiles d'accès de la Russie.

Manque de nourriture

Selon un communiqué des autorités régionales, ces cétacés de couleur blanche, risquent de manquer de nourriture. Par ailleurs, l'avancée des glaces réduit peu à peu les surfaces où elles peuvent encore venir respirer.

"Compte-tenu du manque probable de nourriture et de la vitesse à laquelle gèle l'eau, tous les animaux sont menacés d'épuisement et de mort", souligne le gouvernement de Tchoukotka, précisant que ces baleines ont été repérées par des pêcheurs mardi. Selon la même source, un remorqueur brise-glace, le Roubine, se trouve à une journée et demie ou deux jours du détroit de Siniavinsk où ces baleines sont piégées et pourrait donc leur porter secours.

Programme de protection

La baleine béluga ou bélouga est un cétacé protégé vivant dans l'Arctique. C'est l'une des trois espèces, avec l'ours polaire et le tigre de l'Amour, faisant l'objet d'un programme de protection spécial dirigé par l'homme fort de la Russie, Vladimir Poutine. Ces baleines peuvent mesurer jusqu'à six mètres et peser deux tonnes. Elles peuvent rester immergées pendant environ 25 minutes avant de revenir à la surface pour respirer.

Des baleines sont régulièrement prisonnières des glaces dans l'Arctique, mais rarement en tel nombre. Le cas le plus célèbre remonte au mois d'octobre 1988 lorsque trois baleines grises ont été piégées par la banquise, au Nord de l'Alaska. L'une est morte d'épuisement.

ATS