Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La nouvelle secrétaire exécutive de la Convention de l'ONU sur le climat Christiana Figueres a affirmé ce jeudi qu'il faudra au minimum 100 milliards par an dès 2020 pour financer l'adaptation aux changements climatiques. Plusieurs sources de financement seront nécessaires.
"Il est clair que nous avons besoin d'au moins cent milliards de dollars par an. Seul le temps dira si c'est assez. Il faut se concentrer avant tout sur la nécessité de trouver cet argent et de pouvoir l'utiliser rapidement", a déclaré la responsable de l'ONU, avant l'ouverture de la réunion sur le financement de l'adaptation aux changements climatiques organisée à Genève par la Suisse et le Mexique.
"Une seule source de financement ne suffira pas. Il faudra trouver un panier de ressources nouvelles disponibles pour les pays en développement", a ajouté Christiana Figueres.
Elle a estimé qu'il existe un engagement croissant des gouvernements pour trouver un accord à la prochaine conférence sur le climat à Cancun (Mexique), début décembre. La confiance dans le processus de négociations a été rétablie après Copenhague, à l'issue de la réunion de Bonn au mois d'août, a-t-elle souligné.
"Il y a une atmosphère constructive de travail, davantage de clarté sur les contributions des uns et des autres et il pourrait y avoir à Cancun une série de décisions en vue de l'adoption ultérieure d'un nouveau régime climatique", a affirmé la secrétaire exécutive de la Convention sur le climat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS