Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les fournisseurs d'électricité Axpo, Alpiq et FMB se sont mis d'accord quant à la planification et la construction de deux nouvelles centrales nucléaires. Celles-ci remplaceront les capacités de production nucléaire qui seront supprimées en Suisse et les contrats d'importation de France.
Après "d'intenses négociations", les trois fournisseurs ont décidé de participer chacun pour un tiers à une société de planification commune, ont-ils écrit jeudi dans un communiqué. La société avancera sur les projets de nouvelles centrales à Beznau (AG), Gösgen (SO) et Mühleberg (BE). La sélection définitive de deux nouveaux sites sera effectuée à mi-2012.
La décision quant à l'ordre de construction sera prise au plus tard avant le projet de message et de décision, conformément à la procédure de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN), précise le communiqué. Jusque là, "l'objectif est de planifier en partenariat trois projets comparables".
La concurrence entre le groupe Axpo, Alpiq et les Forces motrices bernoises (FMB) n'est donc pas terminée. Mais "cette approche permet d'accélérer les procédures politiques et administratives, d'exploiter les synergies et de réduire les coûts", expliquent les trois entreprises.
Affaire à 10 milliards
Pour les trois patrons, cités dans le communiqué, l'accord constitue "une percée importante" et un "jalon sur la voie d'un approvisionnement en électricité sûr et fiable en Suisse". "Les négociations entre les groupes ont certes duré longtemps", a dit à l'ATS Martin Bahnmüller, porte-parole d'Alpiq. Vu l'importance des investissements, ce n'est toutefois pas surprenant: "Il en va tout de même de 10 milliards de francs".
Handicap pour Alpiq
Dans la concurrence à la construction aux nouvelles centrales, Alpiq part avec un handicap concernant le site choisi, Gösgen étant la centrale la plus moderne. Si l'administration fédérale considère les trois projets présentés comme équivalents, cette dernière risque de ne pas être remplacée.
La centrale nucléaire de Gösgen a été inaugurée en 1978. Beznau I livre du courant depuis 1969 et Beznau II depuis 1972. C'est également en 1972 que Mühleberg est entrée en action. Il est désormais prévu que ces centrales cessent d'être opératives en 2020.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS