Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'objectif à long terme est que tous les services d'objets perdus en Suisse soient interconnectés entre eux (photo symbolique).

KEYSTONE/EDDY RISCH

(sda-ats)

Les CFF vont introduire en octobre un nouveau système informatique pour les objets perdus. Les clients pourront effectuer des recherches plus pointues afin d'augmenter leurs chances de retrouver leurs affaires. Entre mai et juillet, les pertes ont atteint des records.

Durant ces trois mois, les CFF ont enregistré 33'000 objets perdus, a indiqué lundi Jean-Philippe Schmidt, porte-parole de la compagnie, revenant sur une information de La Liberté. Compte tenu du nombre croissant de passagers chaque année, la compagnie ferroviaire constate une hausse parallèle des affaires oubliées.

Mais il y a bel et bien eu un pic de mai à juillet, selon le porte-parole. Le nombre d'habits a notamment fait exploser les statistiques, un résultat sans doute lié aux conditions météo particulièrement changeantes.

En moyenne, 54% des objets ont pu être rendus à leur propriétaire en 2015, contre 30% en 2002. La compagnie ferroviaire a l'ambition d'atteindre un taux de reddition de 60%. Pour ce faire, elle développe un nouveau système qui enregistre de manière plus détaillée les pertes.

Critères plus détaillés

Pour les vêtements, les pendulaires distraits pourront remplir des formulaires avec des dessins et des teintes, plutôt qu'un vague descriptif de couleur. Le contenu des sacs et des valises est désormais scrupuleusement enregistré de manière à ce que les voyageurs aient plus de chances de retrouver leur bien.

Le taux de restitution varie selon les objets: sur quelque 14'000 téléphones perdus, 68% ont été rendus en 2015. Les porte-monnaie ont un taux encore plus élevé avec 82%. En revanche, les vêtements affichent une réussite plutôt moyenne avec seulement 23%.

Les CFF ne collectent pas seulement les sacs, vélos, porte-monnaie égarés dans leurs trains. Ils ont conclu une quinzaine de partenariats avec d'autres sociétés comme les Transports publics fribourgeois pour centraliser les objets perdus. La compagnie est en outre connectée avec une trentaine d'autres services d'objets trouvés comme celui de l'aéroport de Cointrin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS