Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

De nombreux employés des CFF boycottent le nouveau système salarial entré en vigueur en juillet 2011. Quelque 5700 collaborateurs n'ont pas signé la nouvelle convention collective de travail (CCT).

Ils sont 3000 à avoir demandé qu'une ordonnance soit rendue, a indiqué à l'ats le porte-parole des CFF Reto Kormann, confirmant une information de la "Handelszeitung". Une telle décision peut ensuite être contestée par voie de justice.

Le nouveau système salarial s'applique à 26'000 employés CFF et CFF Cargo. Il a été négocié en 2010 dans le cadre de la nouvelle CCT, acceptée par les organisations du personnel, qui généralise le salaire au mérite.

Les CFF ont garanti qu'aucun collaborateur ne verrait son salaire diminuer avec l'introduction de cette CCT. L'ancien système rétribue plus fortement une longue collaboration auprès de l'employeur que les bonnes prestations individuelles. Avec le nouveau système, le salaire ne progresse plus automatiquement. Il dépend des exigences du poste, des prestations individuelles et des conditions du marché, ont-ils expliqué.

Description des postes critiquée

La plupart des plaintes ne sont pourtant pas dirigées contre le salaire, mais contre les descriptions de poste, a révélé à l'ats Hanspeter Hofer du syndicat transfair. Selon de nombreux employés, celles-ci ne correspondent pas aux tâches réellement effectuées. Ils espèrent qu'une description de poste correcte leur permette d'accéder à une catégorie de salaire supérieure, explique M. Hofer.

Selon ce dernier, il y a des mécontents dans toute la Suisse et dans toutes les unités des CFF. Mais pour le syndicaliste, on ne peut pas en conclure que les organisations du personnel n'ont pas défendu les intérêts des employés. Ce sont plutôt les CFF qui ont mal communiqué les changements induits par le nouveau système.

ATS