Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour le patron des CFF Andreas Meyer, il est admissible de voyager debout pour des trajets de moins de 20 minutes. Les nouveaux trains à deux étages seront ainsi équipés de zones debout.

Dans le trafic régional, S-Bahn en particulier, il n'est plus possible en raison du nombre croissant de passagers d'éviter que de temps à autre toutes les places assises soient occupées, déclare Andreas Meyer dans une interview publiée par la "SonntagsZeitung".

"Jusqu'à une durée de trajet de 20 minutes, nous estimons admissible que le client reste debout", ajoute M. Meyer. Souvent d'ailleurs, cette phase est plus courte car "ce n'est que peu avant les villes que les trains sont pleins".

Pour les passagers de 1ère classe ne trouvant pas de place assise, une indemnisation est à l'étude. Ce serait "une bonne idée", selon le patron des CFF. Concernant les hausses de tarifs, celui-ci estime que puisque les passagers et les parts de marché augmentent, c'est que les clients jugent les prix "adaptés".

ATS