Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les entreprises soutiennent la révision de l'assurance chômage soumise à votation le 26 septembre. A leurs yeux, le refus de cette réforme entraînerait une hausse encore plus forte des cotisations salariales.
Le Conseil fédéral a décidé qu'en cas de "non" dans les urnes, il relèverait les cotisations salariales de 0,5 point en 2011 pour faire face à l'endettement. La révision prévoit une hausse des cotisations de 0,2 point.
Une hausse de 0,5 point serait "du poison pour l'économie suisse", ont souligné les entrepreneurs lors d'une conférence de presse organisée lundi à Berne par l'Union patronale suisse. Selon eux, cela affaiblirait non seulement le pouvoir d'achat de la population, mais aussi la compétitivité des entreprises.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS