Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - La direction actuelle de Neuchâtel Xamax a déposé une plainte pénale le 10 janvier contre l'ancien propriétaire du club, Sylvio Bernasconi. Le système des transferts de l'ancien comité en question.
Bulat Chagaev a déposé une plainte pénale le 10 janvier contre Sylvio Bernasconi ainsi que contre trois autres ex-dirigeants pour entre autres gestion déloyale" et "abus de confiance", annonce la TSR sur son site et lors du TJ. Le Tchétchène y dénonce "des mécanismes de transferts de joueurs violant les intérêts de la société".
Entre 2006 et 2011, treize joueurs ayant évolué à Neuchâtel Xamax auraient été achetés par un pool d’une demi-douzaine d’investisseurs dont Sylvio Bernasconi. Mis à disposition de Xamax, ces joueurs étaient salariés et valorisés par le club. Le montant des transferts aurait été touché par les vrais propriétaires des joueurs, sans qu’un sou ne revienne à Neuchâtel Xamax. Le club aurait ainsi été "une plateforme pour le commerce de certains joueurs".
Ces accusations sont étayées par la découverte de conventions, de pièces comptables et de transactions vers des sociétés tierces.
La plainte détaille l’exemple du joueur nigérian Ideye Aide Brown dont le transfert en janvier 2010 vers Sochaux pour 3 millions d’euros a fait l’objet de quatre versements, dont l’un de 166'003 euros vers sur une entité offshore, basée à Hong Kong.
Le procureur général du canton de Neuchâtel, Pierre Aubert confirme avoir reçu la plainte de la direction de Neuchâtel Xamax voici dix jours. "Nous l’examinons avec grande attention, mais pour l’instant, aucune instruction n’est lancée. J’ai demandé une investigation policière avant d’aller plus loin", conclut-il.

ATS