Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal civil du Jura bernois-Seeland n'a pas prononcé la mise en faillite du FC Bienne.

Le juge a accordé au club endetté et à son président Carlo Häfeli un ajournement de faillite de deux mois. M. Häfeli, présent à l'audience, a non seulement assuré avoir reçu le soutien financier d'une personne de la région lui permettant de verser aux joueurs et autres employés les salaires en souffrance, mais aussi avoir trouvé un investisseur américain prêt à débourser une somme très importante.

Des affirmations qui méritent d'être étudiées, selon le juge.

Miné par des dettes et la gestion critiquée de son président, le FC Bienne occupe la dernière place du classement de Challenge League. Cinq points lui ont été retirés pour divers manquements au règlement (notamment les salaires et charges sociales impayées ou défaut d'informations auprès de la Ligue) et trois supplémentaires pourraient l'être encore prochainement.

La Swiss Football League n'a pas accordé au club sa licence de jeu pour la saison prochaine, faute d'avoir reçu une demande conforme. Et il paraît impossible que le club l'obtienne en seconde instance, comme l'a laissé entendre le président de la commission des licences Bernhard Welten dans le "Journal du Jura" de mardi.

Au mieux, donc, Bienne pourrait éviter la faillite et repartir en Promotion League (3e division). Mais si la faillite devait un jour être prononcée, l'avenir du club serait en 2e ligue interrégionale (D5) voire même en 2e ligue (D6).

ATS