Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La promotion attendra. Lausanne-Sport, qu'une victoire aurait envoyé au septième ciel, a été tenu en échec chez lui par Chiasso (0-0) lors de la 31e journée de Challenge League.

Il est des matches que l'on pourrait prolonger à l'envi, à l'infini même, sans parvenir à marquer. Il en est allé ainsi pour le LS de Fabio Celestini, à qui il a manqué un petit quelque chose en attaque pour matérialiser sa domination dans le jeu. Un cas de figure qui n'est pas inédit pour une formation dont la vitesse dans la profondeur n'est pas la qualité première.

Au contraire de la jouerie. Avec un Elton Monteiro parfait en défense centrale ainsi qu'à la relance et, à la baguette, un Olivier Custodio qui intéresse de plus en plus de clubs importants de Suisse, Lausanne n'a pas changé un iota du plan de marche qui est le sien depuis le début de l'exercice et qui lui ouvrira bientôt, sauf effondrement improbable, les portes de l'élite. Il a joué, il a combiné, il a souvent régalé les 5860 spectateurs (record de la saison) venus à la Pontaise fêter une promotion finalement reportée.

Le LS affiche 59 points. Son dauphin Wil, au repos forcé puisqu'il devait affronter Bienne ce week-end, ne peut atteindre au maximum, en remportant ses cinq derniers matches, qu'un total de 60 unités. Une victoire à Aarau - plutôt en bonne forme actuellement et qui s'est imposé 2-0 à Winterthour - le lundi 9 mai officialiserait donc le retour des Vaudois dans une Super League qu'ils ont quittée au printemps 2014.

ATS