Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Nous avons un solide dossier et notre cause est bonne", a tweeté le candidat du Mouvement pour un changement démocratique (MCD).

KEYSTONE/EPA/YESHIEL PANCHIA

(sda-ats)

L'opposant zimbabwéen Nelson Chamisa a annoncé vendredi qu'il avait saisi la Cour constitutionnelle pour contester la victoire d'Emmerson Mnangagwa à l'élection présidentielle du 30 juillet dernier. La Cour a 14 jours pour trancher.

"Notre équipe juridique a fait enregistrer avec succès nos documents légaux. Nous avons un solide dossier et notre cause est bonne", a tweeté le candidat du Mouvement pour un changement démocratique (MCD).

Conséquence, l'investiture d'Emmerson Mnangagwa est "suspendue" jusqu'à ce que la Cour constitutionnelle rende une décision, a affirmé le ministre de la Justice Ziyambi Ziyambi.

Sans l'avoir annoncé officiellement, M. Mnangagwa, au pouvoir depuis novembre et l'éviction de Robert Mugabe, avait prévu son investiture dimanche, et avait invité des chefs d'Etat et diplomates qui avaient inscrit l'événement à leur agenda officiel. L'opposition a attendu la date butoir de vendredi pour déposer son recours contestant le scrutin.

M. Mnangagwa, candidat de la Zanu-PF au pouvoir depuis l'indépendance, a été proclamé vainqueur du scrutin avec près de 51% des voix contre 44% pour M. Chamisa, son principal rival. L'opposition conteste ces résultats.

M. Mnangagwa est à la tête du Zimbabwe depuis qu'il a écarté son dirigeant historique Robert Mugabe en novembre dernier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS