Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Berne, le bâtiment qui abrite fedpol ne passe pas inaperçu (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

Yanis Callandret sera le nouveau chef de la Police judiciaire fédérale dès le 1er avril. Actuellement adjoint, ce juriste de 42 ans est à l'Office fédéral de la police (fedpol) depuis un an et demi. Il a auparavant travaillé dix ans au Ministère public neuchâtelois.

Après une réorganisation, la PJF bénéficie désormais d'une structure plus flexible et mieux adaptée aux défis d'aujourd'hui. Avec plus de 400 collaborateurs, elle constitue le plus grand domaine de direction de fedpol, indique mardi dans un communiqué l'Office fédéral de la police (fedpol).

La PJF enquête pour le Ministère public de la Confédération sur les délits de compétence fédérale. Cela va du terrorisme, aux organisations criminelles ou à la criminalité économique, en passant par la protection de l'Etat, le droit pénal international et l'entraide judiciaire.

Soutien aux cantons

Avec d'autres domaines de direction de fedpol, la PJF assure également la coordination opérationnelle nationale et internationale. Et fedpol de citer en particulier le soutien aux cantons dans leurs enquêtes, notamment contre la pédocriminalité, la traite des êtres humains ou les groupements criminels.

La PJF est aussi le centre national de compétence pour l'informatique forensique et la cybercriminalité. Elle coordonne l'analyse policière stratégique et opérationnelle.

Continuité

Dans ce cadre, Yanis Callandret dirigera les enquêtes fédérales, conduira la coordination opérationnelle de lutte anti-terroriste et mènera à bien plusieurs projets stratégiques de la PJF. Par son expérience d'ancien procureur, il maîtrise la poursuite pénale dont il connaît tous les rouages autant du côté des procureurs que du côté policier, souligne fedpol.

En tant que chef de la Police judiciaire fédérale, M.Callandret sera membre de la direction de fedpol. Il aura le statut de vice-directeur.

Quant à l'actuel chef ad interim, Hans-Rudolf Flury, il a mené à bien la réorganisation de la PFJ. Son mandat terminé, M.Flury reprend son poste de chef-adjoint, assurant par là la continuité, a indiqué mardi fedpol dans un communiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS