Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Unia a obtenu 20'000 francs de la part d'Ikea et d'une société zurichoise pour indemniser les travailleurs victimes de dumping salarial sur le chantier du géant suédois à Vernier (GE). Au minimum une vingtaine d'ouvriers seraient concernés, selon le syndicat.
C'est la première fois qu'un maître d'ouvrage se reconnait solidairement responsable de la violation par ses sous-traitants des conditions de travail définies par voie de CCT, indique Unia Genève dans un communiqué, revenant sur une information parue dans la presse dominicale. Il s'agit d'un signal important contre le contournement des CCT, estime Unia.
Selon le syndicat, Ikea avait d'abord refusé de répondre à ses demandes, estimant que ses sous-traitants, en l'occurrence l'entreprise zurichoise, portaient l'entière responsabilité juridique du respect des CCT. Un accord serait intervenu selon Unia trois jours avant les festivités d'ouverture de la nouvelle succursale à Vernier à la mi-septembre.
Le problème des sous-traitants est un véritable fléau, a indiqué à l'ATS Alessandro Pelizzari, secrétaire général d'Unia Genève. Les syndicats cherchent des solutions pour y remédier. Ainsi, des commissions tripartites élaborent dans le canton les bases d'un régime de responsabilité solidaire pour les marchés publics de construction.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS