Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - La peine de prison de Bernard Rappaz a été suspendue quinze jours pour raison médicale. Le producteur de chanvre valaisan, qui avait été hospitalisé après 40 jours de grève de la faim, a pu regagner son domicile samedi mais reste assigné à résidence.
Il devra ensuite regagner le pénitencier pour y purger le reste de sa condamnation à cinq ans et huit mois de réclusion, entamée le 22 mars dernier.
Mais l'agriculteur a déjà averti qu'un retour en prison aura pour conséquence immédiate une nouvelle grève de la faim. "Je suis d'accord de manger que si je peux travailler chez moi la journée", a-t-il déclaré.
Il souhaite obtenir une assignation à résidence, il est même prêt à retourner chaque soir dormir en prison. Son avocat étudie différentes possibilités d'intervenir dans ce sens avec peut-être une demande de grâce partielle.
Le chanvrier ne se plaint en revanche pas trop du régime carcéral. "J'ai eu du temps pour terminer mon livre", a-t-il dit. Il espère sortir cette autobiographie mâtinée de réflexions sur le chanvre pour la fin de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS