Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La sécurité des trains de marchandises est parfois mise en péril par des erreurs de chargement. Relativement rares, elles sont susceptibles d'avoir de graves conséquences lorsqu'elles se produisent. Pour y remédier, l'Office fédéral des transports (OFT) veut sensibiliser les chargeurs.

En 2011, 247 trains de marchandises ont été contrôlés, pour un total de 4554 wagons et de 9 entreprises de chemins de fer, indique l'OFT mardi. Celui-ci a ainsi découvert différents défauts graves résultant d'erreurs de manutention lors du transbordement des marchandises dans les terminaux, dans les gares de marchandises ou sur les voies de raccordement.

Il a notamment trouvé des wagons-citernes dont le couvercle n'était pas fermé ou des wagons porte-conteneurs dont les parties mobiles n'étaient par fixées correctement. Si de telles parties viennent à se détacher en route, elles peuvent causer des dommages considérables, souligne l'OFT.

L'incendie qui a ravagé le tunnel du Simplon en juin dernier pourrait ainsi avoir été causé par une bâche mal fixée, selon une hypothèse avancée par le responsable italien de l'enquête. Celle-ci aurait touché une ligne de contact, le frottement et la chaleur conduisant au sinistre. Les conclusions de l'enquête n'ont toutefois pas encore été formellement rendues publiques.

Formation

Pour accroître la sécurité, l'OFT compte sensibiliser les chargeurs l'année prochaine. Le problème se pose avant tout dans les petites entreprises où l'on ne charge des marchandises sur le rail qu'assez rarement, avec par exemple un wagon par semaine, souligne la porte-parole de l'OFT Olivia Ebinger.

Si les détails de la formation ne sont pas encore connus, il est prévu qu'un expert de l'OFT se rende dans les entreprises. Il devra mettre en évidence les risques encourus lorsqu'un chargement n'a pas été effectué dans les règles de l'art.

ATS