Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ex-président du Liberia Charles Taylor, condamné le 30 mai à 50 ans de prison, a fait appel, a dit jeudi le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL). Il avait été reconnu coupable de crimes contre l'humanité et crimes de guerre en Sierra Leone.

"Charles Taylor demande respectueusement que la chambre d'appel inverse toutes les déclarations de culpabilité et les condamnations prononcées à son encontre et annule le verdict", a indiqué la défense de l'ancien président dans une requête publiée par le TSSL.

La défense avait annoncé le 19 juin son intention de faire appel de la condamnation de Charles Taylor, reconnu coupable le 26 avril d'avoir soutenu, en échange de diamants, les rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) lors de la guerre civile en Sierra Leone qui avait fait 120'000 tués entre 1991 et 2001.

L'accusation avait recommandé le 3 mai une peine de 80 ans de prison contre M. Taylor, 64 ans, premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire de Nuremberg qui jugea les dignitaires nazis mais les juges avaient estimé cette sanction "excessive".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS