Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les gardes forestiers de Washington, aux Etats-Unis, se préparent à lancer une chasse à l'oie sauvage, dont l'importante population sur le Mall pose des problèmes sanitaires. La célèbre artère est en partie recouverte par un immense bassin qui attire les oiseaux.

Le National Park Service a expliqué mardi avoir l'intention de forcer ces oies du Canada à partir grâce à l'entrée en action de Border collies, une race de chiens de berger. Ils espèrent ainsi que les volatiles soient dissuadés de revenir sur l'emblématique et honorifique National Mall.

Cet immense rectangle de verdure relie Capitol Hill, où est installé le Congrès américain, au mémorial de Lincoln trois kilomètres plus loin, en passant par la Maison-Blanche, et tout au long duquel sont disséminés des monuments en hommage à des anciens combattants, à des héros américains et de nombreux musées.

1,4 kg de fiente par jour par animal

Une grande partie est recouverte par la Reflecting pool, un bassin de plus de 600 mètres de longueur et plus de 50 mètres de largeur, qui attire un nombre croissant d'oies sauvages du Canada.

"Aucun oiseau ne sera physiquement maltraité au cours du processus", a assuré l'agence fédérale dans un communiqué. La date de l'opération n'a pas été précisée.

Le problème n'est pas tant les oiseaux eux-mêmes mais leurs fientes, qui peuvent représenter jusqu'à 1,4 kg par animal et par jour. Ces déjections posent un problème de santé publique et endommagent les pompes et filtres du vaste bassin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS