Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Agadir - La Commission baleinière internationale (CBI) réunie à Agadir pour tenter de trouver un compromis entre pro et anti-chasse a fait le constat de son échec. "La proposition sur la table est morte", a estimé le commissaire allemand Gert Lindemann.
"Après près de trois années de négociations, il apparaît que nos discussions sont dans une impasse", renchérit un communiqué de la délégation américaine. "Cela signifie que les discussions sont terminées", a jugé Sue Lieberman, membre de l'association Pew Environment Group qui oeuvre à la protection de l'espèce.
Le Brésil a de son côté dénoncé un "manque de maturité politique", suggérant "une pause, une période de repos et de réflexion".
Dans le camp des chasseurs, le Japon a jugé qu'il n'y avait "aucune perspective d'accord en vue". "Certains membres ne veulent pas de chasse du tout, sauf la chasse aborigène: cette position signifie une impasse" a indiqué en séance la ministre adjointe de l'Agriculture et des pêches.
Les négociations visaient à à remplacer un moratoire sur la pêche à la baleine par une pêche contrôlée. Depuis l'ouverture des travaux lundi, les délégations des 74 pays présents (sur 88) avaient mené deux jours de discussions à huis-clos entre groupes régionaux pour tenter de rapprocher les points de vue, mais en vain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS