Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quarante-neuf animaux sauvages, dont dix-huit tigres du Bengale, ainsi que des dizaines de lions, d'ours et de loups, ont été abattus mercredi dans l'Ohio, aux Etats-Unis. La chasse a été déclenchée après la fuite de 56 bêtes relâchées par leur maître qui s'est ensuite suicidé.

En tout, 56 bêtes, selon le shérif, s'étaient échappées de la réserve privée. L'alerte avait été donnée mardi quand la police du comté de Muskingum a commencé à recevoir des appels paniqués d'habitants ayant surpris des animaux sauvages en maraude.

Les écoles ont été fermées, les habitants priés de rester chez eux. Sur les routes de la région, un message d'alerte était diffusé sur des panneaux électroniques: "Attention aux animaux exotiques, restez dans votre véhicule, appelez le 911 si vous en voyez".

Six animaux capturés

Seulement six de ces animaux ont été capturés vivants, un ours grizzly, trois léopards et deux singes. Au moins un animal a été percuté par un véhicule sur une route et le corps d'un singe blessé à également été retrouvé. Un autre singe était toujours porté disparu et a peut être été dévoré par un lion, selon le shérif.

Parmi les animaux abattus, outre les dix-huit tigres du Bengale, figuraient deux loups, six ours bruns, deux ours grizzly, neuf lions, huit lionnes, un ours de montagne et un singe. Ils ont été enterrés mercredi sur le terrain de la ferme.

"Cette réserve nous pose problème depuis de nombreuses années", a confié le shérif. "Nous avons reçu de nombreuses plaintes et avons mené de nombreuses inspections des lieux". Selon une voisine, la femme du propriétaire l'aurait quitté peu de temps avant le drame.

ATS