Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vue sur le réseau monotube anergie en phase d'installation dans une résidence touristique en construction à Zinal (VS).

Anergyplus

(sda-ats)

Un chauffage à distance à énergies 100% renouvelables est testé à Zinal (VS) depuis novembre 2017. La HES-SO Valais suit le projet et la commune d'Anniviers souhaiterait étendre le réseau, ont indiqué mardi ses promoteurs.

Baptisé Anergy+, le nouveau concept de chauffage repose sur trois éléments. D'abord, la géothermie superficielle, sans sonde géothermique, qui capte l'énergie calorifique du sol à une profondeur moyenne de 1,5 mètre.

Puis, le stockage et la distribution de l'énergie via un réseau monotube anergie très basse température (dès 0 degré). Enfin, une unité de gazéification alimentée par des plaquettes forestières locales et utilisée comme appoint à la pompe à chaleur en hiver.

Le concept permet de "produire de la chaleur, de l'électricité et du rafraîchissement à partir d'une énergie 100% renouvelable, sans production de microparticules et avec un bilan CO2 neutre", assure dans un communiqué Anergy+, société du groupe Gefiswiss SA à Lausanne.

De plus, il est "conforme aux objectifs de la politique énergétique 2050 de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN)", qui prévoit de renoncer progressivement à l'énergie nucléaire et de la remplacer par des énergies renouvelables.

Contraintes intéressantes

Le concept est en test depuis novembre 2017 dans une résidence touristique en construction à Zinal, à 1675 mètres d'altitude. Le complexe comporte six bâtiments, 100 appartements, soit 500 lits touristiques.

Pour Anergy+, le site présente des contraintes intéressantes, comme des températures moyennes du sol extrêmement basses en hiver ou les besoins en chaleur irréguliers et concentrés d'une résidence de tourisme. Ces difficultés permettront "de lever un grand nombre d'incertitudes quant à l'utilisation du concept dans un autre contexte, en plaine notamment".

HES-SO Valais mandatée

Partenaire de recherche, la HES-SO Valais/Wallis a "validé et contrôlé les simulations". Les premiers résultats montrent que le concept permet "de produire de la chaleur et de l'électricité à un prix concurrentiel par rapport aux systèmes de chauffage à distance existants". La HES-SO doit "confirmer le bilan économique durant ces prochains mois".

Séduite, la commune d'Anniviers souhaite promouvoir le système et est "en discussion avec Anergy+ pour étendre le réseau dans le village". La HES-SO a été mandatée pour étudier de manière approfondie le raccordement de plusieurs bâtiments et pour en déterminer précisément les coûts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS