Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef de la bande écope de 14 ans de prison, mais il n'a pas été condamné à l'internement comme l'avait requis le procureur (archives).

KEYSTONE ARCHIV/SIBYLLE HEUSSER

(sda-ats)

Le principal accusé dans le meurtre d'un rentier AI de 53 ans en 2010 à Kümmertshausen (TG) écope de 14 ans de prison. Cet Irakien âgé de 48 ans n'a pas été condamné à l'internement comme le demandait le procureur.

Le Tribunal de district de Kreuzlingen (TG) a rendu lundi son jugement dans cette affaire qui a été la plus importante de l'histoire de la justice thurgovienne. Au total, 14 membres d'une organisation criminelle ont été jugés.

Le procureur avait requis une peine de 19 ans de réclusion et l'internement contre l'Irakien. Le prévenu a été reconnu coupable de trafic de migrants, de trafic de drogue, d'extorsion et de violation de la loi fédérale sur les armes.

La défense avait plaidé pour une peine de six ans et six mois de réclusion. Le tribunal n'a pas prononcé d'internement, car l'accusation de meurtre n'a pas été retenue, le prévenu n'ayant pas eu l'intention de faire tuer le rentier, mais seulement de l'intimider et de lui voler de l'argent.

Informateur et témoin

Informateur de la police et principal témoin de l'affaire, un Turc de 39 ans a été condamné à 7 ans et demi de prison. Il a été reconnu coupable de meurtre par dol éventuel commis par omission.

Il n'a pas pris part activement au meurtre, mais il n'a rien fait pour l'empêcher, a indiqué le président du tribunal Thomas Pleuler. Le trafic de drogue et le vol renforcent sa culpabilité. Il a coopéré avec les autorités, mais il n'a jamais avoué son rôle exact dans toute l'affaire.

Le procureur avait requis 9 ans et 4 mois de prison. La défense a déjà annoncé qu'elle fera appel.

Deux autres Turcs de 47 et 54 ans, eux aussi impliqués dans le meurtre du rentier, ont été condamnés à des peines de 8 ans et demi de réclusion et 30 mois de prison dont 20 avec sursis pendant deux ans. Le plus jeune a été reconnu coupable de trafic de drogue, de tentative d'extorsion et de contrainte. Le plus âgé a été condamné pour recel de l'argent volé chez le rentier.

Acquittements

Trois hommes accusés du meurtre du rentier sur la base des déclarations de l'informateur ont été acquittés lors d'une audience précédente. Ce sont deux autres Turcs, condamnés depuis en Turquie où ils sont en détention, qui avaient pour tâche d'intimider et de voler le rentier, selon le tribunal de district.

L'ensemble des actes pour le meurtre de Kümmertshausen remplissent 500 classeurs fédéraux. Il y a eu plus de 40 audiences pour ce procès.

Organisation criminelle

C'est le meurtre d'un rentier suisse de 53 ans qui a mené les enquêteurs sur la piste de l'organisation criminelle dirigée par un Irakien, principal accusé du procès. La victime a été découverte sans vie dans sa ferme à Kümmertshausen en novembre 2010.

Selon l'acte d'acte d'accusation, en grande partie basé sur les déclarations de l'informateur, le rentier a été bâillonné et il est mort étouffé. Il avait été impliqué dans les agissements de la bande par l'intermédiaire d'un ami.

Lorsque ce dernier a été arrêté en Grèce pour trafic de migrants, le rentier AI a demandé l'aide du chef de l'organisation criminelle. Celui-ci a promis de fournir un avocat à l'ami et de protéger sa famille vivant en Thurgovie.

Héroïne et menace

En contrepartie, le rentier AI devait stocker 2,5 kg d'héroïne dans sa maison, selon l'acte d'accusation. Le tribunal estime par contre qu'il n'y a aucun indice que de la drogue se trouvait chez le rentier.

L'ami étant toujours en prison plusieurs mois plus tard, le rentier AI a menacé le chef de la bande de le dénoncer à la police. Selon l'acte d'accusation, le principal accusé a alors demandé à trois de ses hommes de faire taire le quinquagénaire et de récupérer la drogue.

L'organisation criminelle est accusée d'avoir fait entrer en Suisse, au Danemark, en Suède et en Norvège au moins 300 migrants venus essentiellement d'Irak. La bande exigeait plus de 3000 francs par migrant, selon le Ministère public. Le trafic de drogue porterait sur plusieurs kilos d'héroïne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS