Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs sources ont confirmé vendredi la mort du chef rebelle syrien Zahrane Allouche, à la tête de Jaich al-Islam, après des raids dans la banlieue est de Damas. Ce groupe, soutenu par l'Arabie saoudite, est considéré comme le plus important dans cette zone.

Plusieurs dirigeants de ce mouvement auraient également péri lors de ces raids, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), une ONG basée à Londres bénéficiant d'un large réseau de correspondants en Syrie. Selon les médias proches du régime syrien, Zahrane Allouche a été tué lors de frappes visant le quartier général de son organisation, dans la Ghouta orientale de Damas.

La TV nationale syrienne a annoncé dans un bulletin d'informations que le corps du chef insurgé et de nombre de ses collaborateurs étaient toujours pris sous les décombres après le raid aérien.

La mort du chef rebelle avait été annoncée dans un premier temps par deux sources proches des rebelles syriens. Le QG secret du groupe, qui est la faction insurgée la plus importante dans le secteur avec des milliers de combattants, a été pris pour cible par ce que ces sources proches des rebelles ont présenté comme des missiles russes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS