Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 7 décembre 2011, l'avalanche avait emporté une monitrice de ski et un enfant de six ans. Ce dernier n'a pas survécu (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Un ancien chef de la sécurité des pistes de Saas-Fee (VS) et son adjoint ont été condamnés à une peine pécuniaire pour homicide par négligence. En 2011, un garçon de six ans était mort sous une avalanche sur le domaine skiable.

L'ancien chef de la sécurité des pistes et son adjoint ont été condamnés à 90 jours-amende avec deux ans de sursis pour homicide par négligence et entrave à la circulation publique par négligence, a indiqué le tribunal d'arrondissement de Viège jeudi dans un communiqué.

Le 7 décembre 2011, jour du drame, les deux hommes étaient responsables du déclenchement artificiel d'avalanches à l'aide d'explosif sur le domaine skiable de Felskinn à Saas-Fee. Au vu des résultats des minages et de son expérience, l'adjoint a renoncé au dernier dynamitage.

Coulée fatale

Il en a informé son chef qui ne s'y est pas opposé et a ouvert la piste concernée. Vers 10h30, une monitrice de ski et son élève, un garçon de six ans domicilié en Espagne, ont été emportés par une coulée.

La monitrice, partiellement recouverte de neige, a été dégagée après quelques minutes par le service de sécurité et de sauvetage des remontées mécaniques. Le garçon, découvert 45 minutes après le déclenchement de l'avalanche, a été héliporté au CHUV avant de décéder.

ATS