Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Convoqué par la commission de discipline pour des critiques faites aux arbitres, José Mourinho a plaidé des lacunes en anglais pour se justifier, a révélé la Fédération anglaise (FA).

Cette ligne de défense surprenante n'a pas trompé les instances.

Le "Special One" avait estimé que les arbitres "craignaient" de prendre des décisions favorisant Chelsea, après la rencontre perdue par les Blues 3-1 contre Southampton début octobre. Il avait écopé d'un match de suspension et d'une amende de 50'000 livres (environ 75'000 francs).

La FA a publié les raisons de sa décision, qualifiée de "honte" par le Portugais, en précisant que l'entraîneur de Chelsea ne s'était pas rendu à l'audience, se contentant d'une lettre.

Dans ce courrier, Mourinho a reconnu avoir prononcé les mots, mais a estimé qu'il ne critiquait pas l'arbitre de la rencontre. Il a notamment argué que l'anglais n'était pas sa langue maternelle, laissant sous-entendre qu'il ne maîtrisait pas suffisamment la langue de Shakespeare.

Curieux pour un entraîneur qui a passé plus de cinq saisons à Londres. "Son anglais est bien trop sophistiqué pour affecter notre conclusion", a répondu la commission de discipline de la FA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS