Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les CFF et les compagnies de chemins de fer privées ont trop longtemps trop peu investi dans le renouvellement des infrastructures (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les CFF et les compagnies de chemins de fer privées ont trop longtemps trop peu investi dans le renouvellement des infrastructures. La facture pour rattraper ce retard s'annonce élevée. Le Conseil fédéral propose un montant de 13,2 milliards pour les années 2017-2020.

Pendant de nombreuses années, l'augmentation de l'offre pour le transport des passagers et des marchandises a été prioritaire. Il faudra donc une longue période pour rattraper le retard en matière d'entretien et de renouvellement des infrastructures, ont indiqué mardi à Zurich les CFF, les Chemins de fer rhétiques (RhB) et l'Union des transports publics (UTP).

La sécurité sur le réseau ferroviaire suisse est toutefois toujours assurée, ont souligné des représentants des CFF et des RhB. Des efforts doivent toutefois être réalisés dans l'entretien préventif du ballast et des rails.

Cet effort supplémentaire est coûteux. Le Conseil fédéral propose d'augmenter le contrat de prestation 2017-2020 de 15% par rapport au précédent. Les compagnies de chemins de fer approuvent cette hausse qui sera soumise cet automne aux Chambres fédérales.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS