Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le laboratoire pharmaceutique bâlois Acino a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 5,73 millions d'euros (6,9 millions de francs), en hausse de 27% sur celui de 2010, a-t-il annoncé vendredi. Son chiffre d'affaires à augmenté de 6% à 134,9 millions d'euros.

Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT), qui affichait une perte de 9 millions d'euros en 2010, s'est inscrit pour l'année dernière à +6,7 millions d'euros. Des résultats que le groupe qualifie de "très satisfaisants".

Le segment d'activité Peroral (médicaments par voie orale) a connu une forte croissance de 12% de ses ventes, à 101,4 millions d'euros. La division Perenteral (pansements a effet transdermique et implants) a pour sa part généré 33,5 millions d'euros, soit 3,2 millions de moins qu'en 2010, notamment en raison de prix et revenus de licence en baisse.

Au chapitre des perspectives, Acino s'estime favorablement positionné grâce à son rachat d'une partie des activités de Cephalon/Mepha. Le groupe table ainsi pour cette année sur un bond de son chiffre d'affaires à 240 - 260 millions d'euros, et entrevoit à plus long terme une marge opérationnelle brute (EBITDA) de l'ordre de 25% (19% en 2011).

ATS