Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir renoué avec la croissance l'an passé, Orange Suisse a poursuivi sur sa lancée au 1er trimestre 2012. Contrôlé depuis février par la société d'investissement britannique Apax Partner, l'opérateur a vu son résultat d'exploitation ajusté bondir de 31,4% à 86,5 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 2,7% à 306,3 millions de francs. Le patron du numéro trois helvétique des télécommunications, Thomas Sieber, s'est dit fier jeudi de la performance, d'autant plus qu'elle est intervenue dans un contexte économique difficile ainsi qu'une phase particulière pour l'entreprise, avec le changement de propriétaire.

Pour mémoire, l'opérateur établi à Renens (VD) est contrôlé depuis fin février par la société suisse Matterhorn Mobile, une entité détenue par des fonds conseillés par Apax Partners. La société d'investissement britannique a acquis Orange Suisse à France Télécom pour près de 2 milliards de francs.

Nouvelle stratégie porteuse

Sur la période sous revue, Orange a recueilli les fruits de la nouvelle stratégie lancée l'an passé, avec notamment une simplification des offres. Il a été convenu de poursuivre cette "stratégie gagnante" avec le nouveau propriétaire, a poursuivi M. Sieber.

A la faveur des nouvelles offres, mais aussi de l'attrait qu'exercent les smartphones et autres tablettes sur les consommateurs, Orange a accru le nombre de ses clients. A fin mars, l'opérateur comptait au total 1,62 million d'abonnés, 13'000 de plus qu'à l'issue de 2011. En un an, il en a gagné plus de 56'000 (+3,6%).

Orange va continuer à investir dans l'amélioration de son réseau mobile, avec notamment l'expansion de la couverture 3G. L'opérateur entend aussi faire ses premier pas avec le réseau de la 4e génération LTE, les premiers tests commerciaux n'étant toutefois prévus que pour 2013.

ATS