Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Chili: au moins 83 détenus morts dans l'incendie d'une prison

Santiago - Un incendie dans une prison de Santiago, capitale du Chili, a tué 83 détenus et des dizaines de prisonniers sont dans un état grave. Le feu, ont expliqué les autorités, a été délibérément allumé au cours d'un affrontement entre détenus dans l'une des cinq tours surpeuplées de l'établissement.
Le ministre de la Justice, Felipe Bulnes, a précisé que la prison San Miguel abritait 1'960 détenus pour une capacité de 1'100 personnes. Selon la station de radio Bio Bio, près de 200 détenus ont dû être évacués dans la cour de la prison.
Des proches des détenus se sont rassemblés autour du bâtiment, inquiets de ne pas connaître le sort des leurs et implorant la police de les laisser entrer pour participer aux secours. Les autorités ont par la suite commencé à livrer les noms de victimes et de survivants en soulignant que ces listes étaient incomplètes.
Les familles se révoltent
Certains proches se sont mis à crier lorsque les autorités ont donné des listes de survivants, déduisant que ceux qui n'étaient pas cités étaient morts. Des familles ont jeté des pierres et des bouteilles et en sont venues aux mains avec des policiers.
Le président Sebastian Pinera a confirmé que le bilan avait été porté à 83 morts, ajoutant qu'il risquait de s'alourdir. Il a confirmé qu'en l'état actuel des informations, l'incendie serait lié à une bagarre qui s'est déclenchée entre détenus dans un bloc de la prison.
Promesse
"Nous ne pouvons continuer d'avoir un système pénitentiaire qui est totalement inhumain", a-t-il dit en évoquant la surpopulation chronique des prisons chiliennes.
"Nous allons accélérer le processus pour faire en sorte que notre pays ait un système pénitentiaire humain et digne, comme il sied à un pays civilisé", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.