Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pekin - Un écologiste tibétain a été condamné samedi à cinq ans de prison. La justice chinoise l'a reconnu coupable d'incitation au séparatisme, selon son avocat. Il a 10 jours pour faire appel.
Cet homme, qui dirige une organisation non gouvernementale de défense de l'environnement dans le comté de Gonjo dans la région autonome du Tibet, invitait des villageois à ramasser les déchets et à planter des arbres. Il est aussi accusé par la cour de la préfecture de Chamdo, dans la province de Sechuan, d'avoir diffusé un article en faveur du dalaï-lama sur son site internet.
Selon des groupes d'exilés tibétains, ce responsable d'ONG a suscité le mécontentement des pouvoirs locaux après avoir accusé un policier local de braconnage. Les médias chinois ont en revanche salué les travaux de reboisement réalisés par son ONG qui a mobilisé près de 1700 villageois dans cette action.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS