Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei, visé par un important redressement fiscal qu'il conteste, a annoncé vendredi à l'AFP faire aussi l'objet d'une enquête pour "pornographie". La justice lui reproche d'anciennes photographies où il posait nu.

"Hier ils ont emmené mon assistant au commissariat de police", a relaté Ai Weiwei, interrogé au téléphone. "Ils lui ont demandé pourquoi il avait pris ces photos. Ils lui ont dit clairement qu'une enquête me visait pour pornographie", a-t-il ajouté.

"Il s'agit de quelque chose de vraiment nouveau dont je n'avais pas entendu parler. Ils avaient proféré ces accusations durant ma détention, mais j'ai cru que c'était une blague", a ajouté le peintre, sculpteur et plasticien, qui été détenu au secret de début avril à fin juin.

Ai Weiwei a bénéficié dépuis le début du mois d'un vaste mouvement de solidarité d'internautes et de citoyens qui ont organisé une grande collecte pour l'aider à contester un redressement fiscal destiné selon lui à le "briser".

ATS